Index du Forum

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ENURETIQUE JOUR ET NUIT A 5 ANS.....LA CRISPATION

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Carrefour éducation
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Modérateur 4



Inscrit le: 04 Jan 2007
Messages: 5
Localisation: cliniques saint-Luc Bruxelles

MessagePosté le: Ven Oct 05, 2007 6:45 am    Sujet du message: ENURETIQUE JOUR ET NUIT A 5 ANS.....LA CRISPATION Répondre en citant

Voici un échange de courriels entre la maman de Lucas ( 5 ans) et moi qui semble avoir contribué au mieux-être et à la résolution de l ‘énurésie de Lucas… et au retour de la confiance dans sa famille

Mail de la maman le 29 août :

Bonjour,

>> J'ai un fils Lucas 5 ans et demi qui souffre depuis l'âge de 3 ans
>> d'énurésie diurne et nocturne. La nuit comme le jour, il peut ne pas
>> uriner du tout dans son lit ou son slip. Ca peut s’améliorer quelques jours et puis
>> le problème revient.
>>
>> Je suis rendue à un point ou rien que le fait d'en parler me donne
>> l'envie
>> de pleurer. Il m'est arrivé de craquer à plusieurs reprises devant lui
>> quand
>> il revenait de l'école avec son pantalon trempé. Mon mari, lui, c'est
>> autre
>> chose. il ne peut s'empêcher d'être en colère et de le gronder souvent
>> violemment. J'ai beau lui dire que ce n'est pas la bonne méthode et que
>> Lucas n'y peut pas grand-chose et que ce n'est pas de sa faute, c'est
>> plus fort que lui. Pour lui, Lucas n'en a rien à faire de vouloir faire des efforts

>> Au début, nous avions mis ce problème sur le compte de l'entrée à
>> l'école
>> et >> de la suppression de son doudou.
>>
>> Aujourd'hui, je suis enceinte, on se dit que c'est peut être de là que
>> vient
>> le problème. Bref, nous nous sentons un peu dépités. Je me dis que
>> l'arrivée
>> du bébé ne va pas arranger les choses. Et puis, je me dis aussi que tous
>> ces
>> événements n'ont peut-être aucun lien avec notre fils. A force,
>> d'accumuler
>> les excuses, nous nous détournons peut être du problème.
>>
>> Je l'ai emmené plusieurs fois chez mon généraliste qui a mis hors de
>> cause
>> une infection urinaire ou autre désordre de type diabète. Il me répète
>> constamment que tout devrait rentrer dans l'ordre et qu'il faut être
>> patient.
>>
>> Mais notre patience à des limites.
>>
Je lui ai
>> donné un traitement homéopathique que j'ai arrêté, le problème avait
>> beaucoup diminué. Peut -être faut' il que je recommence ?
>>
>> Lucas est pourtant un enfant très agréable. A l'école, tout va très
>> bien,
>> il n'a aucun retard, bien au contraire. Il a un vocabulaire très
>> développé
>> et la maîtresse me dit souvent que c'est un des piliers de la classe.
>>
>> Son comportement a changé depuis que je suis enceinte malgré tout. Il
>> est
>> plus agressif et moins obéissant qu'avant avec nous mais je pense que ce
>> mauvais caractère vient du fait que nous attendons son petit frère ou sa
>> petite soeur et ça doit le perturber.
>>
>> Bref, j'essaie de prendre les choses calmement mais c'est souvent très
>> difficile. Je me demande si je ne dois pas consulter un urologue, un
>> pédopsychiatre. Certains m'ont même conseillé un kinésithérapeute. Je ne
>> sais plus quoi faire. Je fais durer les choses car j'espère qu'elles
>> vont
>> se
>> résoudre d'elles-mêmes et que Lucas va avoir une sorte de déclic, un
>> miracle. Je me dis aussi que l'arrivée du bébé ne va faire qu'empirer
>> les
>> choses ou le contraire pourquoi pas ?
>>
>> Je lui parle très souvent de son problème, je le questionne. Il est bien
>> entendu incapable de me dire pourquoi il est comme ça. Je pense que ça
>> le
>> rend très malheureux mais qu'il ne veut pas le faire voir et c'est pire
>> que
>> tout.
>>
>> Je me tourne donc vers vous car je ne sais pas à qui en parler. Mon
>> médecin
>> traitant me répétant toujours la même chose, je crois que c'est à moi de
>> prendre les choses en main. Mais je ne sais pas par où commencer.
.
>>
>> Je vous remercie tout d'abord de m'avoir lu jusqu'au bout et ensuite de
>> l'attention que vous allé porter à cette lettre.
>>
>> J'attends vos conseils avec impatience.
>>
>> Cordialement.
>>
>> Sylvie C. , maman de Lucas

Le 31 août, assez surchargé, je fais la brève réponse que voici :

Bonjour Madame,
 Où habitez vous?
> je pense que vous devez consulter un bon psy avec votre mari.
> Votre petit garçon sent peser sur lui le poids de votre chagrin, de votre angoisse sur son devenir et sur les causes de sa problématique, où vous vous mettez fort en question. Il sent aussi vos
> impatiences et la colère de son père, qu’il déçoit.
> il est donc probablement fou d’angoisse secrète et de mauvaise image de soi et a perdu tout
> contrôle de son sphincter.
> Rien ne se passera car il ne le peut pas, avant que vous ne soyez
> infiniment plus sereins, votre mari et vous
> Pour cela, une rencontre avec vos v2cus profonds plus intimes me parait
> indispensable
> Bien cordialement
JYH

Le surlendemain, la maman me répond :


Bonjour, nous en habitons à N… J'ai
> commencé à chercher quelques noms de pédopsychiatre ; je ne les connais pas et ne connais personne qui
> pourrait
> m'en recommander un. Je pense que ça va être un coup de la loterie qui va
> me
> faire en choisir un. A moins que vous ayez quelques noms à me proposer.
> D'avance merci.
> Cordialement
> Sylvie

Et je réponds tout de suite :

Madame,

Je vous en prie, faites le, et avec votre mari, car je suis assez sûr de
mon impression....Les enfants peuvent parfois nous mettre dans de sacrées
impasses et je suis sûr que votre petit garçon est tout a fait bloqué par
l’ idée de vous déplaire fortement ;
Regardez le de nouveau avec tendresse et estime, en essayant de
vous dire que ce problème cessera un jour et que ce n’ est pas bien grave,
après tout, que de porter le temps qu’il faut des langes de grand
Dites lui que vous vous êtes trompés, que vous savez bien qu’ il ne le fait
pas exprès, qu’ un jour ça s’ arrangera et qu’ ON NE VA PLUS EN PARLER LE
TEMPS QU IL FAUDRA .
Mettez lui son lange sans faire la
moindre histoire, vite et bien, sobrement s’il n ‘y arrive pas tout seul, et le matin, demandez6lui qu il l’ enlève lui- même et
aille le jeter dans un endroit convenu
Ceci, POUR UNE PERIODE INDTERMINEE ET INDETERMINABLE
Si vous me recontactez, je contacterai mon ami X, ( pédopsychiatre susceptible de les informer sur les ressources locales)
je vous rappelle cependant que la première chose à faire, ce n’ est pas un examen diagnostique de Lucas, mais que vous et votre mari contactiez un bon psy pour que vous compreniez mieux ce que vous vivez d’ inacceptable là- autour ;
Bien à vous
JYH

Je n’entends plus parler de Lucas pendant un mois, puis je reçois le courriel que voici :

Bonjour,
Tout d'abord un grand merci pour toute l'attention que vous avez porté à mes
mails, vous ne pouvez pas savoir à quel point cela ma détendu d'avoir l'avis
d'un professionnel d'une simplicité telle que la vôtre.
Brièvement, je vous raconte tout ce qui s'est passé depuis maintenant
presque 1 mois.
J'ai d'abord fait lire vos courriers à mon mari (je ne lui avais pas parlé
de ma démarche), je voulais qu'il prenne conscience des erreurs que nous
faisions avec Lucas. Le fait que ce problème lui soit expliqué par une
tierce personne, l'a fait, je pense réagir.
Depuis cette date, nous avons écouté vos conseils. J'ai recommencé à regarder Lucas comme s'il était un enfant tout à fait normal. Je ne m'en rendais
pas compte mais à chaque fois que je le regardais, je me posais tout le
temps la question de savoir s'il avait fait pipi ou pas dans sa culotte et
il devait le sentir. Donc j'ai cessé tout ça ainsi que mon mari à cessé de
le rouspéter violemment ou de le brusquer pour qu'il aille aux toilettes.
Je peux vous dire que depuis ce jour, la vie à la maison à changée. Nous
sommes beaucoup plus détendus. Même s'il y a quelques accidents, de temps en
temps, concernant Lucas, nous lui disons tout simplement d'aller ce
changer discrètement quand nous avons des invités chez nous. La nuit pour
tout vous dire depuis 1 mois, en tout et pour tout, il y a dû y avoir un
accident dans le lit( la veille nous étions à l'apéro chez des amis et il y
a avait malheureusement du coca pour les enfants, donc...) et un seulement
dans le pyjama car il n'a pas eu le temps de courir jusqu'au toilettes. Il
n'est plus jamais revenu de l'école avec le slip trempé. Nous avons instauré
des sortes de rituels: pipi avant de partir à l'école, avant de manger le
goûter en arrivant de l'école, avant de partir en voiture, etc. et ça
marche...
Il y aura sûrement des hauts et des bas, je ne me fait pas d'illusion, mais
je pense qu'il commence à bien maîtriser ses envies. Le fait de ne plus en
parler non plus doit le soulager.
Je voulais donc vous remercier d'avoir apporté un peu de votre temps et de
votre connaissance à notre problème. Vous ne pouvez pas savoir le bien que
cela nous a apporté.
Je me permettrais de vous recontacter de temps en temps pour vous donner de
nos nouvelles, d'autant plus que Lucas va être grand frère dans moins
d'un mois. Je pense donc qu'il y aura peut-être une réaction ou bien au
contraire, le fait de ne plus se focaliser, comme nous essayons de faire
depuis 1 mois, sur son problème mais sur la vie avec un bébé. Nous allons
peut-être complètement oublier pour un temps son problème et lui aussi, et du
coup l'enterre pour de bon.
L'avenir nous le dira...
Je vous remercie encore et à bientôt pour quelques bonnes nouvelles...
Cordialement.
Sylvie

Je réponds immédiatement :

Bonjour madame,
Votre lettre témoigne de votre sens de la convivialité et me fait un grand
plaisir. Merci pour votre confiance et félicitations à votre mari et à vous
pour votre mobilisation.
Franchement, je ne pensais pas que des progrès auraient été aussi rapides.
ATTENTION TOUTEFOIS : la zone vésicale restera un point vulnérable de
Lucas...Ne pas vous stresser ni revenir à la case départ s'il y a
rechutes ! Ce qui s 'est amélioré une fois n 'est pas handicapé et peut se
ré améliorer....
Bien à vous
JYH

Après, la maman va m ‘envoyer une photo numérique de Lucas, magnifique petit bonhomme de 5 ans qui respire la gentillesse et la vivacité. Je lui réponds que je le trouve super….
_________________
j'espère pouvoir partager avec vous beaucoup d'idées autour de l 'éducation...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Carrefour éducation Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 18953 / 0